3 Secrets d’un mariage qui dure

Un des objectifs essentiels du mariage: durer

Le titre est audacieux sous l’œil optimiste de l’engagement durable.

Je ne prétends pas vous livrer de recette miracle, mais quelques pistes de réflexions sur des ingrédients essentiels à un équilibre relationnel pérenne au sein du mariage.

Plus d’un demi-siècle d’observations en thérapie de couple ont révélé des clefs invariables à intégrer pour adopter la bonne conduite à suivre le chemin qui peut nous y mener jour après jour.

Le secret de Jean Rostand pour un mariage qui dure, c’est:
 » savoir maintenir la passion et adapter la relation au quotidien ».

Un vaste programme !
Une entreprise nécessitant notre attention sur les nombreux aspects d’une relation et beaucoup de gestion.

Je ne rentrerai pas dans le détail des tâches et obligations d’intendance matérielle qui incombent quotidiennement au couple: les ménagères, les professionnelles, les financières, les parentales etc…
Je choisis de mettre l’accent sur la disposition d’esprit à cultiver pour que chaque secteur bénéficie d’une bonne ambiance.

Et c’est 100% notre affaire et notre responsabilité d’apprendre à gérer sainement les situations en prenant nos distances avec l’ego qui a vite fait de juger, diviser, séparer, tout casser en tordant le cou à nos meilleures intentions.

Avec un peu, beaucoup de bonne volonté, le voyage s’avère en même temps passionnant. Il devient un véritable creuset de croissance mutuelle et un formidable terrain de jeu.

Mais la vie à deux ou en famille n’en est pas pour autant un long fleuve tranquille.
Les turbulences sont inévitables car les circonstances ne sont jamais satisfaisantes de façon permanente et définitive.

 

Premier secret d’un mariage qui dure

  • Travailler sans cesse à mieux communiquer pour apprendre à gérer sainement les conflits, éviter l’accumulation des malentendus et des non-dits.

Beaucoup de disputes, de désordres relationnels récurrents sont dus à la méconnaissance de soi, de l’autre et du fonctionnement et tendances propres à chaque sexe.

On constate le résultat parfois désastreux de malentendus, de non-dits accumulés pendant des années qui plombent les merveilleuses possibilités et la force de réalisation d’une vie commune.

Travailler pour que ça marche, mieux se comprendre, s’intéresser à comment l’autre fonctionne, comment il, elle aime, se sent aimé(e), comment et pourquoi il ou elle peut se sentir blessé(e) est incontournable.
Être réellement curieux de la nature unique et étonnante que l’autre exprime et représente, c’est se donner les moyens de s’accorder pour mieux jouer et créer, renouveler sans cesse avec elle, avec lui, coopération, complicité et intimité.

Si quelque chose coince dans votre couple, que vous vous sentez bloqué et que par facilité, vous vous refusez à affronter le problème en croyant que c’est la faute de l’autre, sans jamais vous demander si le problème peut aussi venir de vous, vous éliminez la possibilité de conciliation d’un vrai dialogue.

L’immobilisme est un piège pas facile à éviter parce qu’ aller vers une amélioration demande un effort et apparait moins confortable.

« la folie, c’est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à un résultat différent » Einstein 

  • Éviter l’accumulation

Arrêtez de faire l’autruche. N’attendez pas le divorce pour mettre à plat les problèmes.

Mettre de l’ordre se rapporte couramment au domaine physique et matériel, mais faire bon ménage doit nécessairement se faire aussi sur le plan psychologique et spirituel.

Gérer au fur et à mesure évite l’empoisonnement des non-dits et du ressentiment en libérant un sas de décantation qui apporte une bouffée d’air, un soulagement.

Faire place nette appelle de nouvelles choses, font évoluer la relation en convertissant l’éventuel conflit en une nouvelle force d’ engagement.

Comme après une bonne douche, les deux se sentent frais, légers et disposés à coopérer dans un respect mutuel pour trouver des arrangements au delà du simple intérêt personnel.

C’est là aussi que l’union dans le mariage fait la force.

 » La coopération- le partenariat est au cœur de la résolution des conflits. Nous ne travaillons pas individuellement pour assurer notre ascendant et défendre nos positions, mais ensemble pour la bonne santé et le bonheur de la relation »

  • Développer des compétences de communication non violente et bienveillante

Instaurer de nouvelles habitudes de comportement pour désamorcer les conflits peut se résumer à faire l’effort d’apprendre à y mettre les formes.
Chaque parole et acte de notre conjoint(e) a un impact sur nous qu’il est important d’examiner d’évaluer. Mais L’autre n’est  jamais la cause de l’effet que ça nous fait

Ainsi monsieur se met systématiquement sur la défensive et madame ne se sent pas soutenue, pas comprise.

Les deux doivent faire des efforts pour apprendre le langage de l’autre.

Si vous êtes une femme:   Quand vous avez besoin d’exprimer vos ressentis, adressez vous à votre homme en faisant l’effort de parler plus directement et clairement. Évitez les généralités. Précisez que vous n’êtes pas en train de lui faire des reproches et que vous avez juste besoin d’exprimer vos ressentis.

Veillez à vous exprimer à la première personne « Je » en évitant  les « tu »  du reproche accusateur.
Remplacez par exemple ( tu laisses trainer tes affaires partout, il ne te viendrait pas à l’esprit de ranger un peu ?) par  »  ça me blesse quand tu laisses tout en foutoir à la maison, j’ai le sentiment de ne pas compter à tes yeux)

Si vous êtes un homme : Lorsque votre femme exprime des sentiments Efforcez vous d’apprendre à l’écouter pour la soutenir sans vous sentir agressé. Elle recherche votre appui, a besoin que ses ressentis soient reconnus pour se sentir aimée. Ne vous précipitez pas pour offrir une solution. Écoutez simplement ces informations. C’est magique comme une étreinte silencieuse. Elle se sent ainsi reconnue, estimée.
Et si vous lui posiez plutôt quelques questions :
_ » de quoi as -tu peur ? qu’attend-tu de moi maintenant ?

Demandez-vous comment vous pourriez la soutenir

 » je vois que tu ne te sens pas bien, y a t-il quelque chose que je puisse faire pour t’aider »

« même si tu ne vois pas clairement comment je peux t’aider, saches que je suis à tes côtés »

Vous gagnez des points. Attendez-vous à un gros câlin.

 

Deuxième secret d’un mariage qui dure

  • Cultiver l’amour, nourrir complicité et intimité

 » Le bonheur au sein d’une relation n’est pas significatif de grandes déclarations, ni d’artifice. Il résulte de petites attentions émanant du cœur qui, mises bout à bout forment un grand tout »
Joëlle Laurencin

L’amour est comme un jardin. Dès lors qu’on s’applique à en prendre soin, il se révèle inspirant et généreux de nouvelles perspectives.

Il relève plus d’une qualité de présence, de disponibilité fiable que d’un sentiment.
Si la passion des début  se nourrit de rêve et d’excitations, l’amour s’engage à grandir dans la volonté.

Quelques questions à se poser pour (ré)évaluer l’authenticité de notre intérêt pour l’autre:

  • Sommes-nous au moins aussi attentifs à l’autre qu’à ce qui se passe à la télé ?
  • Sommes-nous au moins prêt(e) à nous intéresser autant à ce que l’autre ressent et à ses peurs qu’à notre voiture ?
  • Pouvons-nous nous concentrer sur notre femme aussi longtemps que sur un match ?

Montrer notre intérêt, se soucier des besoins et des sentiments de l’autre est déterminant pour l’avenir du couple. Donner et recevoir des petites attentions, des gestes, étreintes et paroles tendres, des petits cadeaux, des surprises romantiques permet d’exprimer de différentes façons notre appréciation et affection.

Autant de petites graines semées qui portent en elles un pouvoir de croissance  et de chaleur dans un cadre  où chacun peut être sans crainte lui-même et se sentir aimé(e).

L’habitude et une trop forte identification à la gestion parfois pressante du quotidien affaiblissent notre capacité créative à bien vivre, à rendre notre expérience intense et harmonieuse dans les choses les plus simples.

Créer du contraste pour casser la routine n’a pas besoin d’être quelque chose d’extraordinaire.

Alors prenez le temps de respirer. Pensez à vous détendre, à vous relaxer.

A prendre du recul, vous gagnez en énergie. Vous trouvez ainsi l’inspiration, même après une longue journée de travail d’infuser de la joie à votre quotidien et de faire la fête à votre mari, votre femme,  jouer avec vos enfants.  Des instants à savourer.

Redécouvrir sans cesse à quel point vous formez ensemble une bonne équipe nourrit le cœur de votre intimité. Organisez des escapades en amoureux, partagez l’aventure d’un projet, d’une activité commune.

Cela peut être faire la cuisine ensemble par exemple, et se réjouir de l’expérience dans l’échange et le partage. Améliorez  votre cadre de vie pour le rendre toujours plus propice à votre bien-être. Mettez y de la beauté, des fleurs et des couleurs.

C’est aussi une façon de cultiver, de se donner de l’amour que de prendre soin de son environnement matériel, des détails dans le choix d’une musique appropriée, dans l’agrément de jolis objets, de bougies, de parfums etc…Tout influence tout. Pensez-y !

Privilégiez l’espace plutôt que l’accumulation compulsive de vieux objets inutilisés dans tous les coins qui bloquent la circulation d’énergie.
Nous n’avons pas toujours conscience des nombreux bénéfices à mettre de l’ordre dans chaque plan de notre existence pour favoriser une bonne ambiance de vie.  Ils ne sont pas séparés et interagissent sans cesse les uns avec les autres. Mettez toutes les chances de votre côté.

Mais parlons un peu sexualité.
Dans une relation équilibrée au sein du mariage, la sexualité trouve naturellement sa place sans être le seul lieu d’expression de l’intimité, mais chacun est normalement motivé par l’idée d’apporter du plaisir à l’autre.

Votre lune de miel est-elle derrière vous ou pas ?!
On observe qu’avec le temps, le désir tend à s’émousser et les caresses à devenir de moins en moins fréquentes.

Alors comment y remédier ?
Quels sont les ennemis de notre libido ?

Ignorer ou passer sous silence un trouble du désir n’est pas un bon moyen, trouver en l’autre un responsable non plus.

 » Beaucoup de femmes pensent à tort que quand la sexualité, le désir s’estompe, elles pensent que c’est définitif, Non! Quand on se casse la jambe, il faut rééduquer, réapprendre à marcher. Pour la sexualité, c’est pareil »  Dr Sylvain Mimoun gynécologue Sexologue

Le rythme effréné de la vie dite  » moderne », les responsabilités, les préoccupations professionnelles, financières, les maladies et traitements médicamenteux, la fatigue et le stress qui en découlent, n’épargnent  personne sur ce terrain. Les hommes autant que les femmes sont touchés.

Les facteurs les plus courants d’une baisse de libido sont invariablement des circonstances de vie perçues comme négatives.  La fatigue et l’engluement mental dans la routine en sont les premiers responsables.

Se coucher plus tôt peut être un premier pas vers plus d’élan et d’intimité sexuelle.

Mais rester ouverts et curieux dans ce domaine constitue une vraie dynamique d’exploration.

Ne passez pas à côté des bienfaits thérapeutiques d’une étreinte et du toucher.
Dans ces moments là, le cerveau secrète l’Ocytocine, ou hormone de l’attachement qui peut vous aider à faire des miracles.

Son incidence sur la diminution du stress et de l’anxiété permet à la fois de minimiser les possibilités de disputes tout en augmentant la qualité de vos sentiments amoureux.
Elle soutiendrait même notre capacité à s’autoriser du plaisir et l’atteinte de l’orgasme.

A une condition que l’étreinte soit pleine, un corps à corps serré et tendre d’une durée minimale de 20 secondes, le temps de 3 respirations profondes, plusieurs fois par jour.

Une étude a révélé que les couples les plus heureux à long terme se font des câlins plus souvent et plus longtemps.

A la fois source puissante de sensations et de plaisirs et champ d’expression des sentiments les plus profonds indispensables à l’intimité, la sexualité peut soutenir l’amour en nous permettant d’aller vers toujours plus d’amour.

Troisième secret d’un mariage qui dure

  • Cultiver l’humour, ne pas se prendre trop au sérieux.

 » Rire ensemble tissent des liens profonds »
Serge Bouchard

En premier lieu, demandez-vous toujours ce qui est le plus important.

La pacification ou la guerre ?
Eclairer l’absurde ou le ridicule des situations, de nos réactions ou comportements, est un moyen désarmant de remporter des victoires, surtout sur nous-mêmes et pour le grand bien de notre entourage.

Le sens de l’humour donne cette ressource d’ouvrir les fenêtres, de désamorcer les tensions, détendre l’atmosphère, d’appliquer un sourire, de la douceur et du rire à nos sottises et mesquineries « conflictuantes ».

Les turbulences et les dommages sont ainsi minimisés et le climat adouci.

Néanmoins, il ne doit pas non plus être une forme d’évitement des problèmes.

J’ai envie de vous faire rire, mais comment  j’introduis un peu de légèreté dans tout ce sérieux ?

Tout le monde n’a pas le sens de l’humour.
En tout cas, une chose est certaine, si nous voulons faire que notre joie de vivre ensemble demeure ou tout simplement la retrouver, prendre de l’altitude vis à vis de l’ego et de ses prétentions nous le permet.

En desserrant nos exigences, notre tendance à vouloir toujours avoir raison, à vouloir tout contrôler et changer les autres, on entraine cette faculté de s’en amuser, d’en rire ensemble plutôt que de se heurter l’un l’autre à en pleurer.

On ne rira pas toujours aux éclats, mais avec le recul on apprend à relativiser les choses, à se jouer des stratégies de l’ego plutôt que de le laisser se jouer de nous et nous transformer en adversaires.

Je vous invite à trouver de l’amusement dans vos imperfections.

Le mariage  le plus beau a ses jours imparfaits.
Ce qui importe, c’est ce que vous êtes capable d’en faire avec du détachement et un zeste de self-control; rester à la fois maitresse, maitre de vous-mêmes et gardienne, gardien de votre couple.

Par Marina Bambolini

 

 

Professionnalisme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.